KIEV 2017 Logo

Nouvelle journée à Kiev !

Les artistes de la première demi-finale ont réalisé ce jour leur deuxième répétition sur la scène ukrainienne de Kiev, désormais vous allez pouvoir découvrir la totalité des prestations de chaque pays, et ainsi vous faire une meilleure idée des tableaux différent artistes de cette première demi-finale.

  • Je vous propose donc ci dessous, de voir mon analyse des forces en présence :

SUEDE

 Robin Bengtsson est fin prêt pour défendre sa place en demi-finale, le tableau du suédois est léché au millimètre près, et très largement rodé depuis la finale suédoise de mars dernier puisqu'il a repris point par point toute sa chorégraphie ainsi que ses tapis roulant.

C'est une excellente chanson, la mise en scène est également assez originale et devrait permettre à la Suède de s'inviter le 13 mai pour la grande finale sans trop de soucis.

GEORGIE

 La diva Géorgienne Tamara monte à son tour sur la piste pour ses trois minutes, la jeune femme nous fait la démonstration de toutes ses capacités vocales. L'interprétation est solide, Tamara fait preuve de beaucoup de professionnalisme lors de sa prestation, on est là sur une vraie ballade à voix qui devrait ravir tous les fans de ce type de chanson.

D'un point de vue de la mise en scène, c'est un peu fade, elle évolue dans un décor où le rouge domine, elle est vêtue d'une très belle robe mettant sa très belle silhouette en valeur ainsi que d'une cape qu'elle enlèvera à un certain moment de la chanson.

 AUSTRALIE

L'australien Isaiah arrive à son tour sur la scène, la performance est très bonne au niveau vocal, il paraît à l'aise sur scène et passera la majorité de sa prestation montée sur une plateforme cylindrique qui tourne.

L'ensemble donne un assez beau rendu, Isaiah est très doué et s'est bien préparé pour cette compétition, la chanson est interprétée avec professionnalisme et devrait normalement permettre à l'Australie de se qualifier pour la troisième année consécutive.

 ALBANIE

Lindida est certes petite par la taille mais grande par le talent, la jeune albanaise est une véritable technicienne vocale, sa performance en live est vraiment bluffante.

La chanson albanaise est une ballade puissante portée par une chanteuse faisant preuve de beaucoup de professionnalisme, le soutien des choristes renforce idéalement la prestation.

D'un point de vue scénique, le tableau est similaire aux images de son clip vidéo, c'est plutôt pas mal mais pas transcendant pour autant. Le bémol sera surtout la tenue de Lindita qui n'est pas très adaptée à la chanson et pas vraiment de beau goût.

 BELGIQUE

Au tour de la jeune Blanche pour la Belgique d'entrée en scène, pour le visuel c'est vraiment réussi le décor fait très moderne un peu futuriste et colle bien à l'univers de la chanson.

Vocalement, Blanche semble plus à l'aise lors de cette seconde répétition, elle a une vraie identité vocale ce qui donne vraiment une belle touche de modernité à cette chanson qui a un réel potentiel. Les mouvements avec ses mains sont sympas et apportent un petit truc en plus.

Par contre coté vestimentaire, cette robe ne la met pas du tout en valeur et à tendance à la grossir, on est à la limite entre la meringue et la robe de mariée. C'est vraiment dommage car pour son jeune âge, elle aurait mérité une tenue plus moderne, et véritablement en accord avec sa chanson.

 MONTENEGRO

L'excentrique Slavko prend possession de la scène, le jeune homme nous a proposé une prestation plutôt passable dans l'ensemble.

La chanson a pourtant un joli potentiel, et le refrain est assez contagieux, mais en live Slavko semble un peu en difficulté d'un point de vue vocal.

Côté scénique, même constat c'est malheureusement trop brouillon, frôlant un peu le ridicule. . . on aurait pu vraiment espérer beaucoup mieux du monténégrin.

Un gros doute concernant une potentielle qualification en finale mardi prochain, il y a fort à parier que sa mise en scène va le desservir tout comme sa faible interprétation.

 FINLANDE

Le duo Norma John embellit la scène de Kiev et brille de tout son talent, avec une mise en scène similaire à celle de la finale nationale, mais qui est vraiment efficace à tout point de vue.

Un vrai moment de poésie, Leena est tout simplement parfaite vocalement, une excellente chanson qui nous embarque dans son univers quelque peu mélancolique.

Les finlandais méritent très largement leur place en finale, le tableau est classe, avec une chanteuse au sommet de son art, une interprétation émouvante qui pourrait emmener Norma John très haut en finale.

 AZERBAÏDJAN

Dihaj nous propose ici l'une des mises en scène les plus aboutis de cette saison 2017, nous avons là une vraie proposition artistique, qui devrait vraiment marquer l'esprit des téléspectateurs et des jurys.

Au niveau vocal, rien à dire Dihaj est à son meilleur niveau, l'interprétation est solide et assurée dans son ensemble, l'Azerbaïdjan est bien de retour à la compétition et on devrait normalement retrouver Dihaj très haut dans le classement final.

 PORTUGAL

 Comme vous le savez c'est la soeur de Salvador Sobral, qui est l'auteur-compositeur de sa chanson qui le remplace jusqu'à dimanche dans les répétitions, nous attendrons donc le retour de l'interprète principal pour donner un avis à la prestation portugaise.

 GRECE

La sublime Demy nous livre elle aussi une très belle performance aujourd'hui, la mise en scène est très bien étudiée, tout est carré et calibré pour séduire à la fois les jurys et les téléspectateurs du Concours.

Demy est très à l'aise sur scène, sa voix est excellente, aucune fausse note du côté de la grecque, la chanson a du potentiel et le tout devrait sans trop de difficulté emmener la Grèce en finale après le cuisant échec de l'an dernier.

 POLOGNE

 kasia pour la Pologne entre sur la piste, et le moins que l'on puisse dire c'est que la polonaise c'est bien chantée, même très bien chantée ! une performance de haut de volet.

Le tableau polonais est assez simpliste dans l'ensemble, car tout est axé réellement sur l'interprétation de la jeune femme, cette ballade est puissante, avec un côté moderne et intriguant à la fois.

Les places en finale coûteront très cher mardi prochain, mais la Pologne n'a pas dit son dernier mot et sera à coup sûr un outsider de poids dans la course à la finale.

 MOLDAVIE

Le trio Sunstroke Project nous offre trois minute très festives, vocalement il n'y a rien à dire c'est très bon, pas de surprise d'un point de vue scénographie puisqu'ils ont repris exactement la même que lors de la finale nationale.

C'est un joli tableau, dynamique, entraînant qui pourrait vraiment tirer son épingle du jeu parmi les nombreuses ballades. Sunstroke Project est également un bel outsider pour aller en finale, attention rien ,'est fait à l'Eurovision.

 ISLANDE

 Svala monte à son tour sur scène, l'islandaise vêtue toute de blanc nous livre une prestation très solide de son titre, là aussi on reste dans une copie de la scénographie de la finale islandaise.

La chanson est moderne, Svala est une interprète de talent avec un certain charisme, l'ensemble du tableau islandais est plutôt bien ficelé, une place en finale serait bien méritée pour ce pays en perte de vitesse depuis deux ans maintenant.

 REPUBLIQUE-TCHEQUE

Martina Barta nous propose là un vrai moment de musique, la Tchèque est une technicienne hors pair, avec cette voix teintée de Jazz, qui donne une certaine dimension à cette magnifique ballade.

Une nouvelle fois rien à signaler au niveau vocal, Martina est une artiste accomplie et nous fait la démonstration de tout son talent dans ses trois minutes.

Côté mise en scène, cette chanson aurait mérité un tableau un peu plus travaillé, pour venir chercher le public et les jurys, tout repose entièrement sur les frêles épaules de la chanteuse.

 Malgré le fait que cette chanson soit l'une des plus belles proposées par ce pays, le petit manque de scénographie pourrait coûter une possible place en finale à la charmante Martina.

 CHYPRE

C'est le jeune Hovig qui a conclu ce cinquième jour de répétition avec une prestation assez impressionnante dans l'ensemble ! Rare sont les fois où nous avons pu voir une prestation chypriote aussi aboutie autant musicale que scénique.

Hovig est très en confiance sur scène, cette chanson est moderne et très efficace, au niveau vocal c'est très solide et la mise en scène de très bonne qualité. La qualification de Chypre serait vraiment mérité cette année, pour tout le travail fourni pour en arriver à ce magnifique résultat.

* * * * *

Rendez-vous demain, pour la suite des répétitions des pays de la première demi-finale (Arménie, Slovénie et Lettonie) des cinq premiers pays de la seconde demi-finale et des premiers pas du BIG 5 (Allemagne, espagne, France, Italie, Royaume-Uni) et de l'Ukraine !